Le Fief du Dragon Diplomate

Le site du Fief du Dragon Diplomate, association de jeux - La Roche sur Yon, Vendée
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Malicaleh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kem
Sergent Gob
Sergent Gob
avatar

Age : 34
Localisation : Jamais vraiment quand on s'y attend, mais toujours
Date d'inscription : 06/11/2015
Nombre de messages : 160

MessageSujet: [BG] Malicaleh   Mer 17 Fév 2016 - 14:30

Bon,
Vous savez tous ce que je pense du RP mais ...
Pfff...
Bref ...
Bonne lecture ^_^


*Ecriture sindarine maladroite, avec pâtés, et quelques petits dessins autour*
Elvraema

...

*Ecriture un peu plus propre mais toujours un peu grossière, avec des traits larges et peu précis*
Elvraema Telen d'Eira

...

*Ecriture enfantine, plus précise, plus claire*
Cousine,
J'ai été contente de venir te voir en Lorien. C'est tout doré chez toi ! Merci de m'avoir montré la belle fontaine.
*petit cœur dessiné*

...

*Ecriture qui se veut très propre mais qui reste un peu gauche*
*La page a été serrée en boule avant d'être rangée*
La feuille vole dans le vent,
La grenouille croâsse,
L'oiseau piaffe,
Et je regarde la lune.

...


*Ecriture plus nette, proprette*
Ma chère cousine,
C'était un plaisir de te revoir pour notre anniversaire.
Les âges sont si nombreux ! Et tu as bien changé.
C'est gentil de m'avoir dit que mes poèmes n'étaient pas si laids.
Mais je ne te crois pas.
Et tu m'as entendue chanter : le maître m'a fait sortir du chœur la dernière fois.
Il veut que je travaille seule avec lui avant de pouvoir m'adapter au groupe...
Ces choses ne sont pas pour moi.
Tu es un trésor de gentillesse mais j'abandonne.
Avec mon affection,
Elvraema

...

*Ecriture nette, propre*
Ma chère cousine,
Plus j'écoute Esgalianth chanter, plus j'ai envie de le ...
Je n'ose l'écrire, mais tu m'as comprise !
Pourtant, il ne me remarque pas.
J'ai définitivement quitté les cours de chants pour ne pas nuire à son don.
Je me suis essayée à la sculpture. Ce que j'ai réalisé ressemblait à un étron.
Muilin m'a conseillé la danse ... C'est gentil de sa part, je vais y penser.
J'ai hâte de lire ta prochaine lettre !
Avec mon affection,
Elvraema

...

*Ecriture nette, propre*
Ma chère cousine,
J'ai été ravie que tu puisses venir à notre mariage.
Ta présence a ré-enchanté ce si beau jour !
Muilin était si heureux ! Sa joie irradiait la fête.
Nous avons décidé de partir en voyage à deux : il souhaite resencer de nouvelles espèces de plantes du sud de l'Eriador pour ses travaux.
Nous partons donc au début du prochain printemps.
Je t'écrirai chaque fois que possible et je lirai tes lettres à notre retour.
Avec mon affection,
Elvraema

...

*Ecriture moins travaillée, un peu plus rapide*
Ma chère cousine,
Le pays de Dun était extraordinaire : les vies humaines sont tellement courtes.
Nous avons pu assister à deux de leurs générations.
Pour la première, je crois que nous passions pour des démons de la montagne.
Leurs sages nous ont laissé une chance de les approcher.
Nous avons appris leur langage : c'est étonnant, mais ils en ont plusieurs.
Leur culture est bien plus riche que ce que nous pourrions penser. Elle se perd très rapidement.
Ils vivent dans des abris de peaux alors que d'autres civilisations humaines ont bâti des cités que le temps a déjà vaincues.
Ils s'habillent de manière très compliquée mais très frusque. Et ils dessinent sur leur peau.
En fait ils mettent l'encre sous la peau, les dessins restent. Certains paraissent maîtres dans cet art : leurs traits sont très propres même si ces illustrations ne sont pas très fines.
Mon cher époux a eu l'idée saugrenue de tenter l'expérience : ces dessins tiendraient-ils sur nous ?
Je me suis prêtée au jeu. Sur sa suggestion, nous avons demandé à un de leurs maîtres de me dessiner une fleur sur la cheville.
Oui, cette cheville que Muilin adore : il dit encore qu'il ne m'aurait jamais volé de baiser si je ne me l'étais pas foulée il y a quelques décennies.
Nous avons discuté quelques mois avec l'artiste : il a accepté d'adapter les règles de sa tradition à nos goûts.
Pour l'instant, le dessin est là. Il est joli : dès que je passe te voir, je te le montrerai.
Avec toute mon affection,
Ta cousine qui t'aime

...

*Ecriture plus mature, plus franche*
*Quelques tâches d'encre et de liquide sur la page*
Ma chère cousine,
Nous ne sommes pas immortels.
C'est un mensonge.
Nous pouvons vivre longtemps, c'est tout.
Mon cœur est à jamais déchiré. Ecrire m'est pénible plus que tout car cela rend les choses encore plus vraies.
Notre premier-né est mort.
Il a fait une chute de cheval, s'est brisé la nuque.
Je n'ai plus de force pour t'en dire plus.
J'essaie de garder mon esprit pour nos autres petits : ils sont là et doivent encore grandir ...
Elvraema

...

*Ecriture franche, comportant quelques abréviations et des lettres non achevées*
Ma chère cousine,
Nos enfants sont adultes à leur tour.
Muilin est depuis longtemps dans une mélancolie que je ne peux plus soigner.
Il poursuit sans relâche ses travaux et prête secours à l'Istari qui visite nos contrées ponctuellement.
Nous avons reçu la nouvelle de l'éveil des Forces obscures.
J'ai rejoint l'Armée d'Or : c'est probablement tout ce que je pourrais faire.
Mon époux paraît me reprocher ce choix qu'il estime risqué.
Je pars pour Vertbois-le-Grand où mon commandant m'attend : une attaque se prépare contre la forteresse construite d'où des Orcs envahissent certaines parties de la forêt.
Je passerai te voir à Caras Galadhon à mon retour vers l'Eriador.
A bientôt,
Elvraema

...

*Ecriture droite, sans fioriture, réduite au minimum*
Mon amour,
J'ai décidé de t'écrire chaque semaine ou chaque fois que cela sera nécessaire.
J'enverrai ces lettres à notre maison. A chaque départ vers Valinor, j'espère qu'un ami ou qu'un voisin te les portera.
Je suis désolée, je ne peux pas te suivre.
Je ne suis pas prête.
Je ne sais plus si Valinor est une manière de mourir, si elle existe vraiment.
J'ai bien compris que nos cités vont perdre leurs protections dans les prochaines décennies.
Mais mes frères d'arme et moi sommes encore là pour les protéger.
Puisse Valinor être une terre réelle, où nos petits enfants pourront s'épanouir et où leur amour te fera retrouver un peu de lumière.
Je suis ton conseil une fois de plus et j'ai pris un nom de voyage pour me protéger des nécromanciens.
Merci pour ces derniers siècles à tes cotés
Dans l'espoir que la lumière des arbres touche ton âme,
Malicaleh


Dernière édition par Kem le Jeu 18 Fév 2016 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evénia
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 36
Localisation : Quelque part, ça c'est sûr !
Date d'inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 222

MessageSujet: Re: [BG] Malicaleh   Mer 17 Fév 2016 - 19:55

C'est très joli et émouvant, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dàïn
Gob' troubadour
Gob' troubadour
avatar

Age : 31
Localisation : Entre coruscant et Cadwallon
Date d'inscription : 02/04/2007
Nombre de messages : 250

MessageSujet: Re: [BG] Malicaleh   Jeu 18 Fév 2016 - 12:35

Un très beau BG, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kem
Sergent Gob
Sergent Gob
avatar

Age : 34
Localisation : Jamais vraiment quand on s'y attend, mais toujours
Date d'inscription : 06/11/2015
Nombre de messages : 160

MessageSujet: Re: [BG] Malicaleh   Jeu 3 Mar 2016 - 14:19

Merci :-)
Voici les éléments de suite :


*Écriture réduite, certains accents ne sont pas posés, pas de fioritures*

Mon amour,
Les missions plus courtes, vers des terres plus lointaines, nécessitant des trajets rapides, m'ont permis de tisser d'autres liens avec mes compagnons.
Elrond m'a confié une mission au Pays de Dun. Je m'y suis rendue avec trois autres personnes.
Je pense que nous devenons amis.
Je n'ai pû m'empêcher de songer à toi avec nostalgie, à notre voyage.
Je n'ai pas pris le temps de t'écrire régulièrement pour te raconter ces rencontres : j'ose encore croire que mes lettres te parviennent et que tu les lis.
Notre mission nous a mené au village où nous nous étions installés.
J'ai pu voir, sur d'autres humains d'autres peuplades, le développement de ce qu'ils ont appelé
tatouage .
La fleur sur ma cheville s'est estompée.
J'ai décidé de la faire redessiner, pour ne jamais oublier cette blessure qui nous avait unis, il y a plus de six cent ans.
Nous avons laissé des souvenirs dans la tradition orale du village humain. Pour le reste, ils vivent toujours dans des huttes et vêtus de peaux de bêtes. Leur langage a changé et nous comprendre a été difficile les premières heures.
Les autres elfes n'ont pas aimé cette démarche mais peu importe : je vois le monde changer autour de moi et mon corps rester le même.
Je veux changer aussi. Je ne suis pas une statue vouée à s'écrouler sous un coup de marteau.
L'artiste et son apprenti m'ont proposé un dessin un peu modifié que j'ai accepté.
Je suis retournée les voir le lendemain après ma méditation : chaque blessure que j'ai reçue durant mon temps dans les rangs de l'Armée d'Or représentent une rencontre ou une perte. Aucune ne doit être oubliée.
Autour de chaque cicatrice, même les plus estompées dont j'avais souvenir, les humains ont créé une œuvre.
J'ai de ces dessins à présent sur les bras, les jambes, le torse et le dos. Chacun d'eux est séparé mais ils forment un ensemble. Rassure-toi, ma peau reste majoritairement naturelle ; je n'ai pas tant souffert au combat grâce à la danse que tu m'avais incité à choisir comme art.
Tout est tracé dans une encre bleu très foncée, et ils ont fait quelques essais de couleurs sur des petites fleurs.
Je trouve cela beau ; et cela a du sens pour moi.
J'ai retardé la mission de deux jours mais j'en suis satisfaite.
Puisse notre famille être en sécurité et heureuse,
Transmets mon affection à ma cousine chérie,
Malicaleh

...

*Ecriture plus posée, tracés plus précis, dessinés avec plus de temps*
Mon amour,
Trois lettres sur trois jours : la convalescence à Foncombe me laisse du temps de pause.
Je t'ai tellement écrit ... Si tu reçois ses lettres, je sais que tu prendras le temps de les lire entièrement ...
Ma blessure au dos paraît en bonne voie de guérison : des points de suture ont finalement été nécessaire et je dois éviter de bouger plusieurs jours pour que la plaie se referme. Ils n'ont pas pu fermer tout de suite à cause des poisons sur les lames ennemies.
La nouvelle est confirmée : aucun de mes compagnons d'escouade n'a survécu à l'affrontement.
Je retournai au Pays de Dun dès que j'en aurais l'occasion et cette cicatrice leur rendra hommage vivant sur mon corps.
Les princes sont sauf, le Gué du Bruinen a été protégé.
L'humain, Morrandir, vient me voir chaque jour. Que s'est-il produit pour lui au cours du combat ?
J'ai reçu cette blessure à cause de sa lenteur, et parce que je m'assure d'éviter tout mort de plus autour de moi, même fût-il un nain.
Il paraît libre de circuler à la Dernière Maison : je suis partie si longtemps de l'Eriador que j'ignore qui, parmi ces vies si courtes, est aujourd'hui un ami des elfes.
L'Age des Hommes serait le prochain et serait proche.
Est-il temps pour moi, si je reste sur ces terres, de connaître mieux les humains, autrement qu'en les observant comme des animaux étranges ?
Ils changent si vite...
Puissiez-vous tous être sains et sereins,
Malicaleh

...

*Ecriture moins travaillée, certaines lettres sont un peu maladroite ou raturées*
Mon amour,
Nos monarques conviennent que ma place n'est plus celle de soldat de l'Armée et je ne peux reprendre cette fonction.
Je n'ai jamais été commandant et je ne m'en sens pas capable.
Elrond m'a recommandée auprès d'une compagnie d'élite menée par l'un des plus anciens Premiers-Nés, Thurinestel.
Il a un sens de l'humour étonnant qui m'a prise de court lorsque je me suis présentée à lui solennellement.
Peut-être est-ce lui qui a trouvé le bon moyen de nous maintenir sur les Terres du Milieu : rire, s'attacher aux humains et aux hobbits, se laisser aller aux plaisirs de la vie...
Puis-je encore rire et sourire ? Les petites personnes semblent regorger de cette simplicité qui m'est inconnue.
Je ferais en sorte d'accomplir mes missions.
Le reste m'est déroutant.
Puissiez-vous avoir recouvré la joie dans vos cœur grâce aux lueurs sacrées,
Malicaleh

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Malicaleh   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Malicaleh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fief du Dragon Diplomate :: L'antre de la Bête - La vie de l'asso :: L'Ours Turquoise Retrouvé Orange - LOTRO pour les intimes...-
Sauter vers: