Le Fief du Dragon Diplomate

Le site du Fief du Dragon Diplomate, association de jeux - La Roche sur Yon, Vendée
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon journal de campagne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Mon journal de campagne...   Sam 8 Fév 2014 - 3:10

...Par Elimeth Thoushon K'Hoeur (mais vous pouvez m'appeler Elie)
Ces jours-ci, la guerre provoquée par l'incommensurablement vieux sorcier Gzor est le principal sujet de conversations dans les terres de Fhang. Il va sans dire que toutes les bonnes volontés sont sollicitées pour lui barrer la route. C'est ainsi que notre roi et notre reine m'ont demandé de me joindre à un groupe de fiers aventuriers qui doivent passer par chez nous. Enfin...fiers...Si une prêtresse et son suivant (des cousins) ont eu le panache de venir par téléportation, le reste s'est quelque peu fait cueillir par nos patrouilles hors de la ville. Et il a fallu que je soigne un Nain qui s'est pris une fléchette dans le fessier gauche. Néanmoins j'ai pu apprécier certaines anatomies qui ne me laissent pas insensible. Ce roi Kiss a une musculature des plus sensuelles; s'il est aussi énergique au repos, qu'est-ce-que ça doit être dans l'effort? Humm, voilà une pensée émoustillante comme je les aime.
Le temps de réunir mes remèdes et nous pouvons nous mettre en route. Je guide le groupe dans la mesure de ce que je connais mais par la suite, nous progressons un peu à l'aveugle. Les problèmes surviennent lorsque nous entrons sur le territoire d'une vouivre. En nous rapprochant de son nid, nous croisons un Orque blessé, un bras et un pied en moins. Dans ce cas, la meilleure solution est de mettre fin à ces souffrances, ce que je fais d'un carreau de mon arbalète de poing. En fait, ce n'est pas une mais deux vouivres qui ont élu domicile dans cette partie de la forêt et, alors que nous avons trouvé leur gite (et un cadavre de licorne), elles attaquent. Le prince Nain Kopek lance sa hache contre l'une d'elles qui, dans sa tentative d'esquive...se perce le coeur de son dard! Il en reste une à combattre. Un naïf de framboisoculteur se tire une flèche dans le pied; vraiment quelle misère! Avec cela il faut compter avec deux Farfadets du chaos qui veulent nous faire des misères. Finalement la deuxième vouivre se retrouve au sol et Kiss la démonte. Quel guerrier! Pour un peu, je me laisserai aller à l'admirer. Quelques heures sont consacrées à dépecer les vouivres. Puis nous nous remettons en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 22 Mar 2014 - 16:12

Cher journal.
Pardonne-moi de t'avoir un peu délaissé. Je vais donc raconter ce que j'ai vécu depuis le départ.
Donc, ayant un peu traînée en arrière, je rejoignit le groupe après un sérieux accrochage avec une avant-garde des armées ennemies. Des villageois étaient aussi présents et beaucoup étaient blessés. Le cas le plus grave étant le clipitaine de la milice, dans le coma. Ma tentative de soin eut pour effet...de le tuer! Embarassed Heureusement il avait au moins un point de vie que j'utilisais aussitôt. Puis je partit dans la forêt où il y avais un autre groupe de villageois blessés. Je n'ais pas été seule: deux compagnons (il faut que je les considère comme tels) m'ont suivie. Nous avons trouvés les blessés, villageois et Orques. Les Orques furent l'affaire de mes compagnons (et il y eut combat, un tueur ayant fait semblant d'être à terre avant d'attaquer). pour ma part, je tentais de soigner d'abord un enfant puis un homme; deux nouveaux échecs mortels! Embarassed  Embarassed Je commence à me faire une mauvaise réputation, moi.
Donc, soignant avec plus ou moins de succès les autres, j'occupais ainsi ma journée.
Un incident eut lieu dans la nuit impliquant une fillette ayant des ailes d'ange (il faut dire que l'un des nôtres, un Semi-Homme, semble aussi doué à faire sa magie que je ne le suis dans mon travail.) et un worg affamé.
Le lendemain, une vouivre montée vola aux alentours du camp. Son cavalier, un mage gris de Gzor, invoqua contre nous un Golbarg et un dragon des montagnes. Deux combats épique dont je suis fière que nous les ayons gagnés sans trembler.
Puis nous nous sommes mis en route, les villageois vers l'ouest, vers Mlaüke; et nous dans la forêt, cherchant à franchir l'Elibed au pont de la confluence, la fourche d'Auradel, je crois qu'il s'appelle. Nous nous sommes un peu égarés mais nous avons fini par atteindre le lac des Ondines. Quelles charmantes personnes, ces ondines! J'ai même passé la nuit à l'écart, avec l'une d'elles avec qui je me suis sensuellement entendue. Il parait que pendant ce temps les autres ont encore eu des ennuis avec des castors-ninjas et les deux farfadets.
Le lendemain, nous avons quitté cet endroit agréable et ses si gentilles habitantes. Au sortir de la forêt, nous sommes tombés par hasard sur un camp de prospecteurs Nains alors en plein drame: l'un d'eux était très énervé d'avoir perdu une belle pépite d'or. Nous avons laissé faire Morgul pour résoudre la crise. Il a retrouvé la pépite, s'est enrichi au passage et a eu à subir (sans dommage pour lui) les assauts du Nain énervé parce qu'il a pris son temps à examiner le morceau d'or. L'énervé s'est tranché la jambe et j'ai cherché à le sauver: nouveau mort à mon actif! Embarassed Vraiment pas bon du tout. Je ne crois pas que mes compagnons vont finir par me supporter longtemps à ce rythme.
Au niveau du pont abandonné, nous avons été agressés par quoi? Un  rendeer  du Chaos? Non. Des  albino  vampires? Non. Un clown triste? Non. Il y a encore plus ridicule que cela: les poules d'eau ninjas! Avec leur nunchaku dans le bec, c'est pitoyable; surtout lorsqu'elles se mettent leur propre arme dans la tête. Ce qui a été aussi pitoyable, c'est que je me suis tirée un carreau dans le pied. Promis, je ne me moquerai plus des maladresses des framboisoculteurs; ou alors autrement.
Alors que nous prenions du repos après le combat contre ces 'gallinacés' ninjas (nous avons gagné et franchi le pont), Morgul a eu l'idée de faire fondre la pépite. Il faut dire que depuis le début il a senti qu'il y avait quelque chose de bizarre avec. Et, à l'intérieur il a trouvé...un oeil. Un oeil qui s'est révélé être une relique de Vaarb. Nous avons vainement cherché à nous en débarrasser mais non, la relique s'est attachée au groupe. Pour finir, à ce moment, quatre-cents oeufs de canards ont éclos à proximité et les canetons nous ont pris pour leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 5 Avr 2014 - 3:58

Cher journal
C'est allongée et affaiblie que je t'écris ce soir. En effet, la journée a été fertile en émotions fortes et en violences. Je résume:
Alors que la matinée touchait à sa fin, nous avons tenté de gérer le problème 400 canetons. Il semble que Kiss aie imaginé de les enfermer dans  un enclos car le voilà qui retourne dans la forêt afin d'abattre quelque arbre de belle taille. Le hic, en passant sur l'ilôt au milieu du pont il se fait agresser par quatre poules d'eau ninjas. Il les tue en quelques secondes mais la magicienne humaine, Llewellyn je crois, a le temps d'envoyer un groupe de canetons à l'attaque. Du coup, Kiss se fait pincer les jambes par une douzaine de petits becs carrés Rolling Eyes. Une boule de feu plus tard, l'incident est clos.
C'est à peu près à ce moment que les cadavres de deux des prospecteurs Nains descendent le courant de l'Elibed Suspect.
J'essaye vainement de persuader le groupe à bouger pour s'éloigner d'ici (et donc des méchants qui vont sûrement venir) mais l'idée de l'enclos à canetons est la plus forte. Résultat, nous ne tardons pas à voir arriver un géant, une douzaine ou plus d'Orques, deux Ogres et que sais-je.  Exclamation Danger  Exclamation Le groupe se tient sur l'ilôt comme dans un bastion, prêt à combattre. Alors que je visais un Orque dans son approche, je vois brusquement, juste à coté de nous sur notre droite, trois worgs et leurs équipages de Demis-Orques. J'ai juste le temps de donner l'alerte et le combat (je vais l'appeler l'accrochage de la fourche d'Auradel) commence. Gasp.  Neutral 
J'écrirai la suite plus tard; je suis vraiment épuisée aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 5 Avr 2014 - 13:43

Cher journal
Je ne dors pas bien cette nuit; mes blessures sont vives encore et ne me laissent que peu de répit. Je vais donc en profiter pour raconter ce que je me souviens de l'accrochage.
Alors que le Nain Durbil revenait vers nous de sa vitesse de Nain amélioré, nous attendions les Orques de pieds fermes lorsque je fus amenée à déjouer la tentative d'embuscade de six Demis-Orques montés qui nous prenaient de flanc. Tout en criant vers mes compagnons je tirais mon carreau sur cette menace immédiate, blessant un adversaire au visage. Fort heureusement, les autres membres de notre troupes purent réagir promptement: un deuxième carreau vint blesser ma cible; je me pris à ce moment une flèche dans le dos alors que je faisais face à l'ennemi; un mur de feu se leva devant les worgs, les obligeant à se séparer pour le contourner; Djo la Bricole utilisa un pot de confiture pour tenter de distraire les cavaliers: trois d'entre eux se désintéressèrent du combat; un sort d'éclairs vint stopper un worg et son cavalier restant; sur mon coté, le worg sans cavalier fut tué; les derniers Demis-Orques se heurtèrent (entre autre) à un Durbil décidé: il décapita promptement le chef de la troupe. L'autre groupe d'Orques fut stoppée par un mur de feu qui protégea toute la largeur du pont. A ce moment tout semblait bien engagé pour nous; we are the kings and queens of the fight  king queen king queen  malgré quelques coups subis.
Puis la deuxième phase de la lutte s'engagea lorsque Durbil décida d'attaquer seul l'ennemi au-delà du pont; cela faillit réussir mais malgré l'aide de Kiss, il lui arriva des soucis; il s'est fait parraliser par un chamane, se retrouvant sous la vindicte des deux Ogres, du géant et de deux ou trois Orques. De plus, une tempête de feu, lancée par Llewellyn, vint le cuire. Le reste du groupe ne pouvait pas venir en force avec Kiss et Durbil car nous étions dans le même temps occupés à tenter d'achever les Demis-Orques et à déjouer une embuscade de Castors-Ninjas, sans compter tous ces pauvres canetons qui restaient dans nos jambes.
Mais bon, malgré les coups durs reçus, les blessures des uns et des autres et le nombre encore important d'ennemis à combattre, nous nous en sortions bien Like a Star @ heaven  lorsque le géant chargea le long du pont. Je ne pus m'écarter à temps de son passage et reçut une nouvelle blessure sévère. A la limite de l'inconscience, je but une de mes potions...pour me rendre compte qu'elle était éventée! De plus en plus mauvais ça  No . A ce moment précis Kiss était seul à combattre sur la rive de Shlipak et je décidais de lui venir en aide en tirant contre un Orque archer.
Je me rappelle avoir pris mon temps pour charger mon arbalète et pour viser la poitrine de l'ennemi, mais que s'est-il passé lorsque j'ai appuyé sur la détente pour que mon carreau se plante dans mon pied?
L'instant d'après j'étais dans de jolis nuages gris clair, à prendre ma place à la fin d'une file d'Elfes Noirs attendant d'entrer dans notre Paradis  pale . Le temps d'avancer de quelques places, et un ange vint me dire que l'on me rappelait parmi les vivants. Je revins donc parmi vous mes compagnons alors que la bataille était donc finie.
Dernier point de mon récit pour aujourd'hui: est-ce mon aller-retour au Ciel qui m'a donné une certaine conscience mais j'ai senti, de nouveau vivante, que l'un d'entre nous avais reçu la compétence 'Attirer les monstres'.


Dernière édition par Boblip Terrouge le Sam 26 Avr 2014 - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 19 Avr 2014 - 14:51

Je hais les Nains; et pas seulement à cause de leurs bonbons fades mais surtout parce que ceux de notre groupe ont une fâcheuse tendance à être sources d'em... Evil or Very Mad . Je m'explique: alors que nous avions âprement mais victorieusement affrontés les ennemis qui nous avaient attaqués à la fourche d'Auradel, je m'imaginais que quelques heures dans la tente de soins et une petite marche nous permettraient de finir cette journée sans autre soucis que trouver le lieu propice au camp de la nuit. Very Happy . Si les deux premières parties de ce programme se passèrent comme prévues (cela fait du bien d'être plus en forme  I love you ) les choses se compliquèrent au moment de la troisième Exclamation  A quelques centaines de mètres devant nous résonna le fracas d'une fête orque alien , des bruits de rires et de chants gutturaux nous sont amenés par un vent de nord. Mégodas part en éclaireur et revient nous annoncer qu'environ une quinzaine d'Orques festoient en faisant rôtir des humanoïdes après ce qui ressemble à un combat. Et ils ont encore trois prisonniers.
Vous allez me dire quel rapport entre ces Orques et les ennuis Nains? J'y viens.
Nous étions trois à former l'avant garde à ce moment: moi, Mégodas et...un Nain, Durbil. Vous commencez à comprendre? Les ennuis ne sont plus loin.
Alors que nous discutions de la meilleure manière de venir en aide à ces malheureux  Sad  un petit groupe de personnes s'est dirigé vers nous; trois hommes à pieds dont un sorcier et... affraid  un guerrier maudit monté Exclamation  affraid  Le premier contact se fait normalement entre voyageurs qui se rencontrent par hasard. Les choses ont changées lorsque la sorte de mage, qui semblait être le chef, nous a demandé si nous pouvions les aider à trouver...Morgul! Durbil a alors lancé les hostilités en tirant un carreau vers le mage. Il l'a raté mais les autres ont compris que nous serions plutôt à défendre Morgul qu'à le livrer à qui que ce soit. Mégodas a maille à partir avec un molosse, caché jusque là par les hautes herbes, et avec la charge du guerrier maudit. Durbil décide de charger le sorcier et moi, je me décide à venir aider l'Elfe Sylvain...et je me prend un coup d'épée que je n'ai pas vu venir. Si le guerrier tombe de son cheval, nous donnant à tous deux un répit, Durbil est fauché par deux boules de feu mauves...Tziinch! A deux contre quatre et vu le niveau en face, Mégodas et moi prenons la fuite. Je me fais toucher par un projectile magique qui manque de me rendre inconsciente; des heures de repos ruinées par une décision stupide!
Nous finissons par rencontrer Aust et Morgul auxquels nous avons juste le temps de dire ce qui vient de se passer avant qu'un geyser ne nous arrose de boue tout les quatre. Vivement que cette journée soit finie Exclamation  Mais tel n'est pas encore le cas et Morgul décide de rencontrer les sbires de Tziinch pour en découdre. Cette fois je vais me tenir hors du combat tant qu'il ne sera pas fini. Pour résumer: tandis que Aust avance très discrètement pour prendre le sorcier à revers, Morgul et Mégodas s'avancent un peu plus directement. Evidemment le guerrier maudit charge en compagnie de plusieurs molosses invoqués, Morgul l'accueille de pied ferme, Mégodas et un jeune sorcier se provoquent mutuellement, et cela finit en corps à corps quasi généralisé au cour duquel les coups pleuvent, me faisant craindre à chaque instant pour la vie de l'un ou l'autre de mes compagnons. Jusqu'à ce que, finalement, le sorcier expérimenté et le guerrier maudit ne soit tués. Nos deux autres adversaires, blessés mais encore vivants, vont pouvoir être interrogés après quelques soins, mon domaine. Alors que je m'avançais pour rejoindre les autres, Aust a commencé à fouiller le cadavre du sorcier en chef...et il y eut une grosse explosion qui a soufflé le groupe affraid . Seule en dehors de l'effet, j'accours craignant les victimes. Si les deux comparses de Tziinch ont succombé, je parviens à sauver mes amis. Morgul me tient rigueur de l'avoir quelque peu malmené, cet ingrat. Je n'ai pourtant pas fait exprès de faire deux jets en échecs critiques contre lui! En tout cas il M'INTERDIT de le soigner à l'avenir.
Vous voyez la capacité de problèmes que peuvent amener les Nains? Et ce n'était pas fini.
Djo la Bricole nous rejoint et, après avoir préparé quelque nourriture de soins magiques bienvenue, cherche un indice sur qui étaient nos assaillants. Et il trouve un étui contenant un parchemin promettant 3 000 pièces d'or et une promotion au sorcier de Tziinch capable d'amener Morgul au supérieur de leur temple à Schnafon. Et ceci parce que ce Nain en a tué le fils précédemment. D'ailleurs un message de Jorbina nous parvient à ce moment de Tussu, nous informant que ce grand sorcier est en route avec une vingtaine de barbares et d'autres hommes.
Quand aux Orques à proximité et leurs prisonniers, nous sommes passé à l'attaque de leur camp le lendemain matin. Face à un groupe quasiment fin saoul, ce fut un massacre en deux coups de cuillère à pot, que les Semis-Hommes me pardonnent cette expression. Nous avons donc délivré les trois prisonniers, survivants d'une avant-garde de l'armée de Glargh.


Dernière édition par Boblip Terrouge le Sam 26 Avr 2014 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 26 Avr 2014 - 7:17

Cher journal
Une nouvelle journée est passée. Une journée assez fertile en événements de toute sorte Very Happy . Après avoir libéré les trois prisonniers, nous avons cherché à prendre un peu de repos et, pour cela, nous sommes allés dans les ruines d'une petite ferme. De repos, point d'abord Rolling Eyes puisqu'il a fallu disputer le lieu à une bonne dizaine de gros rats pesteux, ce qui ne fut pas aussi facile que vous pouvez le penser. Ca doit avoir le cuir épais ou quelque-chose comme ça parce-que mes deux premiers carreaux n'ont fait que blesser des rats; heureusement il y eut le troisième pour en tuer un net cheers .Mes compagnons engagés aussi dans ce combat ont eu des fortunes diverses: entre autre notre Elfette-Ange a été cruellement mordue par l'une de ces vermines; c'est que ça a de bonnes dents çà rabbit ! Enfin bref, nous tuons cette engeance jusqu'au dernier animal et je m'occupe des soins avec pas trop de malchance. Je soigne correctement l'Elfette mais un peu moins bien ( silent ) le Semi-Homme tout drôle.
Donc nous sommes installés pour quelques heures de repos histoire que certains récupèrent des points de vie et (surtout) de l'énergie astrale; important çà l'énergie astrale sunny  Cool . Alors, que se passa-t-il ensuite? Donc certaines empruntèrent quelques petites pierres précieuses à Morgul pour attirer une Farfadette du Chaos, certains tentèrent de remonter le moral du pauvre jeune soldat traumatisé par les viols subis, certains découvrent qu'ils ont des sorts pour se soigner eux-même (pfff) et moi je prend un bain dans un ancien abreuvoir pour finir de me débarrasser de la boue de la veille. Plus tard, on apprend que le petit soldat vient de se suicider No. Quand à Morgul, il réussit à se défaire de la possession de l'oeil de Vaarb. Je crois que l'on peut le féliciter pour cela ( cheers ) mais le problème, c'est qu'après s'être senti moins bien le capirol a disparu Evil or Very Mad . En tentant de trouver ses traces, je tombe dans une fosse à pieux comme un vulgaire cousin forestier. Mais il nous faut nous remettre en route (ce qu'on fera une heure plus tard, toujours les PAs) d'autant qu'il y a un village pas loin d'ici où l'on pourra passer la nuit et un peu plus si nous pouvons y trouver de quoi se préparer pour le désert. Le hic, c'est que nous sommes suivis: à plusieurs centaines de mètres derrière nous, les Orques d'Achim le Boucher (et leur Géant) nous poursuivent. Mais bon, ils sont vraiment trop loin derrière pour nous rattraper avant que nous ne soyons à l'abris. A noter qu'il y a des Squelettes qui montent la garde près d'une trappe à l'extérieur de la palissade qui entoure ce charmant petit village où nous sommes biens accueillis grâce à la présence du prince Kopec.
Ce soir là, c'est dîner de luxe dans la maison du chef de ce village, en agréables compagnies Smile . Mais bon, pas de quoi coucher dès le premier soir non plus. Au cours de ce repas, j'interroge un officier qui me confirme que le capirol a bien déserté et est passé ici avant de partir vers l'est. Tandis que certains s'éclipsent pour quelque raison, il est l'heure d'aller dormir  Sleep  (Dlul me remerciera peut-être pour ce mot).
Le lendemain, ce matin donc, je commence à apprendre les rudiments de la chirurgie de terrain auprès du médecin-chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banzai
Sergent Gob
Sergent Gob
avatar

Date d'inscription : 19/11/2010
Nombre de messages : 103

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 26 Avr 2014 - 11:35

Ils sont très bien tes récits.

Il faut préciser que ce n'est pas moi qui ait eu l'idée (certes chanceuse) pour se débarrasser de la relique maudite (ma deuxième  Neutral ).

Ah oui, et les nains ont décidé d'aller chercher des noises à une liche en babouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velris Le Tsar
Gob' troubadour
Gob' troubadour
avatar

Age : 36
Localisation : A coté de l'amazone
Date d'inscription : 13/04/2007
Nombre de messages : 549

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 26 Avr 2014 - 13:41

Merci pour le résumé, mais comment avez-vous fait pour vous débarrasser de la relique maudite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banzai
Sergent Gob
Sergent Gob
avatar

Date d'inscription : 19/11/2010
Nombre de messages : 103

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 26 Avr 2014 - 17:27

On l'a posé par terre et quelqu'un l'a ramassé  Rolling Eyes 

Le fameux capirol. Merci le 20 de Laurent sur la charte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 12 Juil 2014 - 4:24

Cher journal
Les heures sont passées vite ces temps ci. Je ne sais plus  scratch  s'il s'est écoulé une ou deux journées entre le début de mon apprentissage de la chirurgie et les pénibles événements du banquet de cette nuit.
Toujours est-il que des courageux membres du groupe ont décidé de combattre une liche locale et ses troupes; en compagnie d'un Barbare du cru. A la clé, un livre à ramener  study  et de belles récompenses. Je ne connais que partiellement les détails des durs combats qui furent menés. Ce que je sais, c'est que les souterrains qui servaient de repaire à cette liche ont été explorés et nettoyés de font en comble. Ainsi, outre les nombreux objets précieux et/ou magiques ramenés, nos amis ont détruit une potentielle menace qui aurait pu un jour ou l'autre compromettre la sécurité de la région. Pour fêter cela  geek  , le chef du village a donc organisé une petite cérémonie dans le cadre d'un repas festif donc. L'ambiance était on ne peut plus joyeuse: après un premier discourt, le chef faisait servir le repas au milieu d'un divertissement de musiques et de danses  jocolor . Qui aurait cru avant cette minute que...?
Prenant pour la deuxième fois la parole, le chef a loué notre courage et célébré l'espoir que nous faisions naître sur notre route.
" Dommage qu'elle se termine aujourd'hui." a-t-il alors déclaré. et, alors que nous n'avions pas encore eu le temps de nous expliquer ces paroles sibyllines  confused  il a rit d'un rire ironique, dirais-je. Nous avons alors réalisé l'étendue du piège dans lequel nous venions de tomber  affraid  lorsque lui et une vingtaine de personnes ont brusquement changé d'apparence pour révéler des mages de Gzor et de Tziinch alliés ainsi qu'un certain nombre d'Orques et même un nogrog. Il nous a fallu livrer combat dans une salle certes vaste mais fermée; avec un petit nombre de villageois innocents en première ligne. Décrire ce combat par les détails est impossible; trop de choses se sont passés dans cette grande confusion. Ce que je sais, c'est que nous étions carrément encerclés et qu'il a fallu se battre par petits groupes. Mais pour le début, je n'ai le souvenir que d'un éclair en chaîne douloureux et d'une obscurité magique qui m'a laissée sans grande volonté  pale  . A vrai dire, à ce moment tout espoir m'avais quitté. Mais était présent un sargent des armées de Boulgourville, présent parce qu'avec son unité il a annihilé la troupe d'Orques d'Achim le Boucher. Et ce sargent étant en même temps un jeune paladin de Braav, il a su faire renaître la lumière dans la maison et dans nos coeurs  I love you . J'ai alors essayé de combattre tant bien que mal, lorsqu'un éclair est venu me frapper, m'affaiblissant presque jusqu'à l'évanouissement. Cherchant avant tout à survivre, il y eut des alternances entre attaques à distance et esquives d'un combat encore loin d'être fini. Mais, grâce aux dieux, il n'est pas encore écrit que Gzor est imbattable et c'est le roi Kiss qui finit par porter une attaque fatale à son plus dangereux représentant en ces lieux.
Il y eut des morts parmi les innocents; et de nombreux blessés nécessitant le maximum de soins immédiats. Prenant sur mon propre état de fatigue (et non sans m'être moi-même un peu soignée) je pansai jusqu'à fort tard plaies et brûlures.
Mais mes différents efforts ne furent pas vains car j'y gagna de ces derniers jours, un niveau supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 23 Aoû 2014 - 4:26

Ces jours-ci, il n'y a pas eu de quoi chômer au village; il faut dire qu'entre les nombreux blessés à soigner, les morts à recenser (et les funérailles à célébrer), les dégâts à réparer un peu partout, nul ne pouvait se permettre de ne rien faire Sleep  Evil or Very Mad . C'est pourquoi, malgré un certain état de faiblesse, je me suis préoccupée dès tôt le matin d'apporter mes compétences. Le résultat a été plutôt moyen, pas trop mauvais mais...il faut dire qu'un brusque coup de vent glacial  No  a soufflé dans la maison de feu le chef du village dont une partie était transformée en infirmerie. Donc, et malgré de nouvelles blessures à panser, je m'astreignait à faire de mon mieux. Peu de temps après, Djo la Bricole et Kirili sont venus par ici; je me porte aux nouvelles et Djo me dit que le mage de Gzor était piégé, ce qui explique la bourrasque, et que l'une des servantes de la maison n'est pas ce que l'on crois. D'ailleurs, d'après leurs dires cette servante est présente dans la pièce et Djo commence à incanter un sort tandis que Kirili charge net au marteau à deux mains. La servante, tout en reculant vers une porte, envoie une boule de feu mauve vers le Nain...ce qui ne suffit pas à le stopper et l'instant suivant, il est à son niveau et lui place une attaque de Riddick.  pale  Le résultat est simplement écoeurrant  pale ! Kirili sort ensuite le cadavre pour le fouiller et l'on entend une explosion. Comme Djo me dit qu'il y a un deuxième agent de l'ennemi encore présent, nous partons à sa recherche. Cette fois c'est un garde que nous devons trouver; un garde qui n'est pas à son poste (comme c'est étonnant!). Il me vient alors la crainte que l'homme ne soit en train de chercher à assassiner le prince Kopeck. Vite, nous courrons à la rencontre de celui-ci, et effectivement le faux garde est près de lui. Se sentant découvert, l'espion ennemi tente de couvrir une fuite en déclenchant une pluie de pièces d'or Razz . "Capturez-le!" a dit Djo. L'ennui avec un Nain, c'est que si on ne précise pas vivant, il a tendance à capturer l'ennemi mort! Vous avouerez que pour les éventuels interrogatoires, cela pose problèmes Suspect . Ceci pour dire que le deuxième agent de Gzor a trépassé, la hache du prince Kopeck dans le dos. De mon coté, je me suis débrouillée pour casser mon arbalète en faisant sauter la corde Shocked ; ballot, non?
L'après-midi a été bien plus calme, presque ordinaire, si ce n'est que des bûchers ont été dressés pour les funérailles des morts du village (les ennemis sont brûlés en tas à l'écart; bien fait pour eux!).
Au dîner, Kirili commence à m'agacer plus qu'il ne devrait. Je décide de lui mitonner une petite recette de derrière les fagots Cool  (que je peux réserver à tout autre casse-pied).
Le lendemain, le départ est prévu pour quatorze heures. Le matin, je m'achète quelques vivres et une outre de cinq litres de bière.
A l'heure dite, nous nous mettons en route, accompagnés par une guide du prénom d'Aïcha; et Djo trouve moyen de rester un peu en arrière. Il nous rattrapera plus tard. Avant la fin de la journée, nous faisons nos premiers pas dans le désert des Plaintes. Le soir venant, nous installons un camp dans un lieu habituel des guides. Aïcha nous explique quels peuvent être les dangers naturels et surnaturels de cette contrée. Et peu avant le jour un de ces dangers vient nous rendre visite: un ver des sables qui gobe le Nain commis que Djo avait invoqué la veille. Le ver tente ensuite de s'en prendre aux chèvres qui nous accompagnent pour porter le matériel. Aïcha a invoqué un élémentaire de pierre que le ver avale aussi sec. Mais, blessé par un coup de hache de Kopeck et un éclair au caramel, le ver s'enfuit pour mourir un peu plus loin des coups donnés par l'élémentaire. Ce réveil agité se finit lorsque je donne mon arbalète à réparer à Aust.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 21 Fév 2015 - 5:37

Cher journal.
En ce moment, nous sommes piégés Neutral dans une antique citadelle naine. Mais il vaut mieux que j'explique un peu comment nous y sommes arrivés. Ce matin, après le réveil un peu difficile que j'ai évoqué précédemment, Wink , nous avons avancé dans le désert. Je m'y suis un peu égarée Embarassed d'autant qu'une tempête s'est profilée bientôt silent . Je dois avoir une divinité qui veille sur moi parce que j'ai fini par trouver une grotte où s'étaient déjà réfugiés les autres What a Face. A noter qu'ils ont trouvé le moyen de faire des leurs car je les ai trouvé changés par de nouvelles mutations tongue et en plus, un jeune paladin de Braav nous a rejoint. J'ai donc réintégré le groupe alors qu'il avait trouvé une ville naine. A peine avons nous eu le temps d'en apprécier le style qu'une très lourde porte de pierre s'est refermée derrière nous et que la large dalle sur laquelle nous nous tenions a basculé, nous précipitant plus bas avec plus ou moins de chance Rolling Eyes Crying or Very sad . Essayant plutôt mal que bien pale de me tenir debout, j'ai pu entendre à des cris gutturaux et à des bruits de chocs qu'on nous attaquait en bas. Mais pour le moment, j'en étais réduite à arriver au sol sur les fesses lol! et à ne pouvoir rien faire. M'étant finalement relevée, j'ai vu que à côté de moi Aust était en fort mauvaise situation. Saisissant mon courage à deux mains en plus de ma dague tongue , je me suis jointe au combat. Nos adversaires, des Orcs des profondeurs albino, étaient très nombreux et je me suis retrouvée à me défendre contre un autre en plus. Notre magicienne Elfette (qui a troqué ses ailes d'ange contre d'autres nettement moins charismatiques) a alors lancé un éclair en chaîne auquel a répondu de même un shaman Orc. J'ai alors perdu connaissance No . Revenue à moi parce qu'Aust m'a fait boire une potion de soin, j'ai pu constater que le groupe n'avait pas du tout été épargné par la violence du combat (Neutral ): Aïcha était morte, bel et bien morte; et deux d'entre nous aussi mais eux nous avons pu les réanimer grâce à des points de destin. Nous étions donc quasiment tous blessés et nous avons cherché un lieu où nous reposer. Dans les heures qui ont suivi, nous nous sommes requinqués par des soins et nous avons commencé à explorer les lieux. Après un petit accrochage avec les femmes Orcs, nous avons cherché une issue qui pourrait donner sur le restant de la citadelle naine. Ce que nous avons trouvé. Mais pour l'heure, nous n'avons pas encore envie d'aller plus loin, les blessures étant encore assez ouvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 28 Fév 2015 - 4:30

Mon cher journal.
Je reprends la plume aujourd'hui afin de t'écrire les dernières péripéties que nous avons vécues Laughing . La première principale est que, à l'exception des Elfes blancs, le groupe s'est réuni. Didou ( What a Face ) le jeune paladin de Braav a évidemment piqué une crise en voyant la statue de Vaarb et a cherché à la détruire. En joignant leurs forces, lui et Durbil l'ont fait tomber au sol, ce qui a déclenché la réouverture de la grosse porte de pierre en haut ( cheers ). Nous sommes donc remonté dans la grotte extérieure où nous avons croisé un jeune couple d'Hommes du désert, un king et une queen . Malgré le fait que nous ne parlions pas la même langue, nous avons pu nous comprendre un peu. Ayant compris qu'une antique citadelle était là, le jeune couple est descendu pour voir. Mais, impressionnée par les lieux, la jeune femme a dû vouloir chanter une prière et... s'est complètement gourée de texte: conséquence, les Orcs se sont relevés en zombies, de même qu'Aïcha Mad . Tandis qu'en bas se déroulait un combat dont je n'ai rien vu (il m'a été raconté après), Moi, Didou et ses deux soldats, nous avons dû mettre fin à l'existence de la pauvre guide. Ensuite, tandis que notre jeune paladin allait voir comment se débrouillaient les autres, j'ai tenté de soigner l'un des soldats qui avait perdu un doigt. J'ai commis un mauvais geste sans doute car je l'ai envoyé dans l'inconscience silent . Heureusement il n'est pas mort. Après un nouveau moment de calme où nous nous remettions de nos aventures, il a fallu de nouveau combattre Exclamation Durbil, notre Elfette magicienne et les deux autochtones ont en effet été accrochés par une patrouille d'Orcs frais. De nouvelles blessures plus tard, nous nous en sommes sortis et une fois de plus il faut se soigner.
Quelques petites choses en passant: En fouillant la chambre du shaman orc, Didou a trouvé une potion inconnue; pas pour tout le monde car je l'ai identifiée comme une potion d'intelligence concoctée par mon peuple Like a Star @ heaven . Moyennant dédommagement, la potion m'appartient. Ensuite, Djo le Semi-Homme a comme qui dirait fait une belle gaffe Rolling Eyes ; en lançant une boule de glace, il a attiré l'un des esprits hantant le désert. Et pas n'importe lequel, l'un des plus puissants un antique roi farao Nain. Il y a eu du fil à retordre avec lui. Enfin, il y a eu un partage de pièces d'or; entre celles que j'ai dépensées pour la potion et celles que j'ai reçues, j'y suis gagnante!
Enfin bon, le mauvais Evil or Very Mad coté de notre situation maintenant, c'est que toute la communauté Orque sait que nous sommes là et que nous sommes coriaces. Et combien de gugusses clown clown clown y aura-t-il à nous tomber dessus Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stany
Gobelin
Gobelin
avatar

Date d'inscription : 08/02/2015
Nombre de messages : 15

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 28 Fév 2015 - 10:48

Excellent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Lun 20 Avr 2015 - 21:46

Mon cher journal.
Je ne sais plus depuis combien de temps Neutral nous sommes à errer dans cette périlleuse situation mais nous en voyons enfin le bout! Razz
Dans les dernières lignes que j'avais écrit, je disais que nous aurions à affronter un certain nombre d'orques des profondeurs affraid ; je n'avais vu qu'un côté de la menace de cette cité. Avant de pouvoir avancer dans ces vieux couloirs, il nous a fallu faire face à un roi Nain mort-vivant Evil or Very Mad , réveillé ainsi que son peuple par la maladresse de la jeune femme du désert. Ce susceptible de salopiaud pig n'a semble-t-il pas apprécié:
Et d'une, de se faire arracher de son paradis Suspect (enfin je pense.),
et de deux, que certains membres de notre groupe ne lui témoignent pas de respect Neutral mais bon, on ne le connait pas, alors...
Enfin bref (comme dirait quelqu'un dont je ne sais pas qui c'est, à part que ça doit être un Semi-Homme Laughing ) Ce vieux s'énerve et lance un sort...horrible! affraid affraid . Une tempête d'os dont le premier effet est d'arracher les squelettes du couple du désert. affraid affraid . Puis d'aveugler le groupe tout en lui occasionnant des multiples coupures par les innombrables échardes osseuses. Grâce à une petite Farfadette du Chaos qui a créé une zone de calme en prenant sur elle une partie du sort, j'ai pu m'en sortir ainsi que Aust entre autre. Ce que ce vieux schnock geek de squelette n'avait pas prévu, c'est que son sortilège aurait aussi fortement énervé l'autre roi Nain présent, à savoir Kopeck. Notre roi king lui a envoyé son marteau en pleine poire ce qui l'a renvoyé dans cet au-delà qu'il semblait regretter.
Donc (et après exploration), la menace des Nains Morts-vivants étant éliminée, Nous nous sommes avancés dans la cité souterraine jusqu'à un pont enjambant un gouffre. De l'autre côté, l'accès est défendu par une espèce de petit fortin occupé par les Orques. Il nous faut nous en emparer mais comment faire? Une attaque téléportée s'y essaye. D'où je suis, je ne vois pas tout les détails de l'accrochage scratch mais je sais que cela fait du bruit. Bon, nous finissons par entrer tous, certains restent sur le carreau (des soins en perspective) mais nous prenons le lieu.
Encore faible après ces nouveaux combats, notre groupe doit se reposer Sleep Sleep avant d'aller plus loin. C'est pendant ce temps que Durbil et Kirili, découvrant une salle secrète, s'amusent à je ne sais quoi et finissent par réveiller un golem gardien qui se met au service de Kirili lol! . Nous avançons donc jusqu'au coeur de la cité où nous affrontons finalement l'élite des Orques ainsi que quelques paladins de Vaarb. Encore une fois plusieurs des nôtres manquent y laisser la vie mais finalement nous sortons victorieux une fois encore Smile (j'adore cette tournure des choses!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Mer 2 Sep 2015 - 17:36

Mon cher journal.
Nos pénibles Crying or Very sad aventures dans la ville souterraine naine sont enfin terminées cheers cheers Exclamation
Mais que je te racontes quand même comment nous nous en sommes sortis tongue .
Nous avions donc pris possession du fortin gardant le pont et devant nous s'ouvrait une partie du domaine encore inconnue What a Face dont nous avons donc commencé l'exploration et sommes arrivés jusqu'à l'entrée d'une vaste grotte Cool où nous avons donc livré le dernier combat dont j'ai fait mention, un combat contre l'élite de l'ennemi Twisted Evil . Nous avons ensuite rencontré une Elfe affreusement enlaidie (je sais, pléonasme Neutral mais c'est la vérité Wink ) par un certain nombre de mutations No . Comprenant qu'elle dirigeait son peuple vers le Mal Twisted Evil par désespoir plus que par réelle méchanceté Sad , certains ont cherché à lui apporter du réconfort, voire une véritable solution à ses malheurs Sad Crying or Very sad Sad . Et finalement est venue l'idée de transférer les mutations sur des Orques albino albino albino 'volontairement' désignés pour l'expérience. Tandis que quelques uns vont chercher ces Orques, il y a un petit différent entre l'Elfette-mage du groupe study , la prêtresse de Slanoush Cool et moi Wink quand à savoir qui soignera le mieux Mégodas dont un doigt est en piteux état. Je manques de le lui arracher silent mais parviens à le préserver mais finalement, c'est study qui arrive à le guérir (mais un point de charisme définitivement perdu Shocked ).
Donc une fois les albino albino albino ammenés, la petite farfadette du Chaos What a Face est à l'oeuvre. Mais au début tout ne se passe pas forcément bien et je me retrouve avec la pilosité abondante cat monkey à mon plus grand désespoir! Finalement toutes les mutations de cette Elfe (plus celles de certains des nôtres) sont sur des Orques que nous tuons ensuite pour qu'aucun danger ne naisse de cette opération. Il était nécessaire d'en arriver là car l'un d'eux s'était retrouver avec une grande taille et des dents pointues (enfin si je me souviens bien, ce qui n'est peut-être pas le cas tongue ) Soulagée de ses plaies, l'Elfe nous en a été très reconnaissante et nous a guidés vers une sortie.
Dehors, la tempête de sable était enfin finie Very Happy et nous avons pu rejoindre le domaine du prince Kopeck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 7 Nov 2015 - 3:27

Mon cher journal.
Comme dit la dernière fois, nous avons fini par arriver à l'oasis (Qu'est-ce-tu bois doudou, dis-donc?) de Tarbul par une journée (enfin le matin) tranquille Very Happy  et radieuse sunny , contrairement aux jours précédents. Nous sommes trois à avoir fait une avant-garde au prince Kopek, 7ème du nom, pour son entrée triomphale cheers cheers  dans son domaine. A savoir moi, Aust et Durbil. Donc, nous quatre nous sommes présentés aux limites de l'oasis et avons été accueillis par trois gardes. Deux d'entre eux ont vraiment été heureux Very Happy Very Happy  de revoir leur suzerain, l'autre était plus gêné Neutral . Rapidement la nouvelle s'est répandue dans les premiers niveaux de l'oasis I love you .
Il est temps que je décrive d'avantage le domaine de Tarbul: D'abord, comme tout oasis qui se respecte, il y a de la végétation autour d'eau; tranchant d'un mètre sur l'autre avec le sable du désert drunken . Mais deux choses sortent de l'ordinaire ici: la présence d'un gros rocher aux courbes douces où est installée une partie de la communauté, puis la profusion de l'eau qui jaillit en geysers par endroits lol! . Donc nous arrivons à la porte de la première enceinte fortifiée qui protège les demeures naines. Plus haut, deux autres murs entourent des demeures plus anciennes et en même temps de style plus sylvestres, une communauté demie-Elfe flower  et plus haut encore, quelques Meuldors, ceci ayant été appris par quelque discussion.
Kopek est reçu à son palais par le régent des lieux, un conseiller du prince Barbul 4 (oui, de la même lignée que le Mort-Vivant Barbul 2), vu que certains avaient 'enterré' un peu trop vite la lignée locale. A noter que les Kopek et les Barbul sont cousins issus de deux frères il y a longtemps. Nous trois sommes logés dans le pavillon des invités où nous faisons connaissance d'une Elfette à l'aspect jeune (attention, elle fait moins que son âge Exclamation ) du nom de Gwinnen. Après un solide déjeuner où nous apprenons diverses choses sur Tarbul et Varpoil, nous rencontrons deux Nains issus de familles 'moindres' tongue qui nous souhaitent la bienvenue aux noms de leurs princes respectifs. Plus tard, après une petite rencontre avec un Kopek des meilleurs jours (il doit savourer la gêne produite par son retour Cool ), nous avons une nouvelle mission à résoudre: un poste frontière au sud-ouest du domaine ne donne plus aucun signe de vie Exclamation  En sachant que c'est une petite garnison regroupant une vingtaine de soldats et à peu près quinze civils (son nom est Fort Mol Sleep ) ce silence est des plus inquiétants. Il est convenu que nous partirons demain aux premières heures du jour; en attendant, ayant reçu notre part de la récompense de l'escorte (pas toujours facile Evil or Very Mad  oh non!) nous décidons de faire un tour en ville (avec une escorte moyenne d'un soldat par invité et la présence de Nikolaz, intendant du palais et fidèle de Kopek). Durbil et moi passons par la banque où je loue un coffre. Puis vient le moment de faire quelques dépenses bienvenues: beaucoup de potions de soins, d'onguents de Niptuk, d'antidotes, et pour ma part un nécessaire de chirurgie qui me manquait beaucoup. Soyez sans crainte, je vais vous dorloter comme jamais maintenant (pourquoi vous faites cette tête: affraid ?). Ensuite, nous nous sommes rendus chez les Demis-Elfes, et nous sommes allés voir un vieil artisan en fabrication et enchantements d'arcs, d'arbalètes et de projectiles divers (sauf les boulets de canon, faut pas pousser Mémé dans les orties quand même). Celui-ci est ravi de voir de nouveaux Elfes, surtout des Elfes Noirs, le dernier à être passé dans la région (accompagné d'un Semi-Homme) remontant à une trentaine d'années. Nous faisons affaires bien aimablement et dînons chez lui.
En sortant des lieux, nous sommes assaillis par des Nains. Il semble, à leur façon de se mouvoir, que ces pig  de pig  de monkey fassent partie d'une faction dont nous avons entendu parler par Gwinnen: Les Ombres! D'après elle, ce sont des criminels et des tueurs qui agissent pour les intérêts des Barbul. Peste Suspect , le combat va être rude Suspect .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Mer 30 Déc 2015 - 10:56

Mon cher journal.
Une journée (seulement Neutral ) est passée depuis que je t'ai écrit la dernière fois. Lorsque je t'avais laissé, moi et mes compagnons étions aux prises d'une agression menée semble-t-il par des Nains hostiles Mad au prince Kopeck. Sur cela, la meilleure chose à dire est que si nous n'avons pas forcément brillé par nos talents martiaux ( Embarassed ) nos adversaires non plus. Quelques-uns d'entre nous (dont moi) avons été blessés. Mais des renforts sont venus et ont mis nos agresseurs en fuite.
Pas le temps de souffler après cela! Nous sommes les invités d'honneur king jocolor queen d'une réception donnée le soir même. Autant dire, à ce moment, que nous serons heureux de trouver nos lits Sleep Sleep après cela. Bon, la réception ne s'est pas mal passée du tout (mis à part à l'arrivée la récalcitrante volonté de certains à ne pas laisser au vestiaire tout ce qui pouvait être armes ou assimilés). Kopeck a même rassuré ses opposants de Varpoil en précisant que la priorité Surprised du moment est la guerre contre Gzor (hou, le méchant Twisted Evil !). De notre coté, nous avons pu faire connaissance avec d'autres personnalités de Tarbul, surtout des Elfes ou Demi-Elfes.
Mais bon, demain est un autre jour où nous partirons en mission peut-être pas facile Wink , alors nous sommes rentré assez tôt (23 heures et quelque) et nous nous sommes reposés.
Réveillés à 06 heures 30, nous avons pris un petit déjeuner, puis nous avons vu Kopeck qui nous a largement récompensé de tout ce que nous avions fait pour lui. Même si, à certains récits qu'il m'a été donné d'apprendre, certains ne sont pas là pour profiter de leurs bonnes actions. Je pense entre autre à un cousin, framboisoculteur de Groinsale, qui a été à la base de la libération du prince et lui a aussi sauvé la vie face à un ours. Promis, si je viens à le rencontrer, je ferai un geste en sa faveur.
Récompense reçue donc, notre groupe peut se consacrer à sa mission: joindre Fort Mol pour en ramener des nouvelles. Le trajet en lui-même a été une promenade assez facile sur presque toute sa longueur. C'est lorsque nous nous sommes engagés dans le dernier canyon avant le fort que les gros ennuis (sic affraid ) nous sont tombés dessus; parfois littéralement Neutral . Cela a commencé lorsque la farfadette de Zarma Morgane s'est fait agresser par deux espèces de volatiles qui s'en sont ensuite pris à nous: des corbeaux morts-vivants Mad . Ils ont été suivis par une troupe d'ennemis que le golem de pierre a qualifié de nombreux. Pas d'autre choix que d'aller de l'avant malgré l'inconnu de la situation. Dur combat que celui que nous avons donc dû mener contre des morts-vivants qui nous assaillaient de toute part Crying or Very sad . Je me suis rendu compte qu'il ne valait pas trop compter sur moi pour combattre; même à l'arbalète (mais qu'est ce que je suis gourde parfois Embarassed !). Enfin, nous avons pu forcer le barrage que dressaient les morts, et ce sans perte, et nous avons atteint le fort. Heureusement, celui-ci tient encore face à l'ennemi (dont nous apprendrons plus tard qu'il s'agit de la Sans-Nom. Tiens confused ? Cela me fait penser à une vieille histoire de mon peuple: une Elfe Noire qui fut un jour bannie pour être devenue vampire.) Bon, pas le temps pour moi de me reposer: mes talents médicaux (pourquoi il y en a qui ont peur? affraid ) sont immédiatement sollicités; outre les blessures supportables plus ou moins légères, il y a le cas de quatre personnes très gravement touchées, dont une agonisante. Je me charge de ce guerrier en priorité et réussit à le sauver Very Happy . Les trois autres sont dans le coma; enfin deux (que je soigne), le troisième doit être mort de ses blessures juste avant mon arrivée, c'est ce que je constate, désolée tongue . Nous voici enfermés à notre tour mais non sans espoir: Zarma se téléporte vers Tarbul en compagnie de l'un des soldats de la garnison et, à en juger par son retour en compagnie de plusieurs personnes (dont la prêtresse Lin-Hua Korp). (pause: Laurent, si ce n'est pas ce nom, excuses-moi.) Avec des provisions fraîches et les capacités de combat ajoutées par ces renforts que nous sommes, la Sans-Nom n'a qu'à bien se tenir, on va lui mettre des bâtons dans les jambes pirat . Pour preuve, ce soir même elle lance une attaque en force mais la chance la quitte: sa catapulte se brise dès le premier tir! Very Happy Laughing Razz Wink tongue rabbit cheers drunken jocolor . Very funny! lol! lol! lol! .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Mar 9 Fév 2016 - 7:40

Mon cher journal.
La guerre est la guerre Neutral  avec son lot de bonnes Very Happy  et de mauvaises Sad  nouvelles. A la fin du dernier paragraphe je t'avais dit que la catapulte s'était brisée dès son premier tir ( Very Happy  nouvelle), en voici une autre: l'imposant bélier que la Sans-Nom comptait lancer sur la porte de Fort Moll a été détruit par un tir de canon particulièrement précis Very Happy Laughing Razz Wink tongue rabbit cheers drunken jocolor  répétita! Je crois que s'il avait été lancé, il aurait fait très mal à la structure de la porte avec son crâne de dragon. Mais, Sad  nouvelle, l'ennemi a d'autres moyens de parvenir à entrer dans l'enceinte du fort à commencer par un certain nombre de corbeaux morts-vivants (sales bêtes) qui viennent nous harceler (l'un d'entre eux s'en prend à moi, j'y perdrai ma dague). Ensuite, c'est une paire d'horribles affraid affraid  morts-vivants qui nous tombe du ciel: un serviteur macabre monté sur un dragon squelette! le combat contre eux sera pénible Neutral  mais les efforts conjugués de Didou (ou Zizou je sais plus), Kirili et son golem finissent par en venir à bout des deux. le troisième moyen est une espèce de spectre particulièrement méchant Evil or Very Mad , un Nazgoul pour être précis. Celui-ci fais très mal à la garnison en décimant les servants des deux canons de la porte Sad Sad . Mais pour l'heure, Fort Moll n'est pas encore prêt de tomber. D'autant qu'il se produit une sorte de miracle: Alors qu'elle a reconstitué catapulte et bélier en vue de les utiliser au mieux, la Sans-nom a l'attention attirée ailleurs; Aust nous racontera par la suite qu'il s'est produit une lumière au loin, une colonne ascendante donc pas habituelle. L'armée ennemie se retire alors. Nous profitons de ce répit inattendu pour reprendre notre souffle et soigner nos blessures. (A ce sujet, il y a dans le fort un p....n de fils de pig  de médecin Nain qui est un salopard de raciste: il refuse absolument de me soigner et il faut le forcer pour qu'il s'occupe d'autres personnes que des Nains; Enfumé va!) Il se produit ensuite l'arrivée (souterraine) de quelques compagnons qui viennent remplacer les pertes subies ce soir. Mais la journée a vraiment été épuisante No  et, après avoir passé deux ou trois heures à soigner les blessures de quelques-uns, je vais dormir Sleep Sleep Sleep .
Deux faits sont à signaler ce matin: d'abord j'ai passé plusieurs heures à concocter des potions de soin. J'en ai réalisé trois mais j'ai la cruelle certitude d'en avoir lamentablement raté une silent . Vu sa nature (soins majeurs) il y a intérêt à ce que les plus gravement blessés à l'avenir se fassent soigner par chirurgie. j'vous mets en garde  Exclamation   Ensuite nous avons appris la désertion de Carla Founi qui, à la suite d'une sombre histoire impliquant un anneau maudit  pale  , est partie vers l'ouest; vers le donjon de Gzor. Très mauvais ça affraid les dieux savent ce que cela peut donner si on ne l'arrête pas, pas nous Mad .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 13 Fév 2016 - 14:02

Mon cher journal.
Ce matin, les choses sont calmes Wink , la Sans-Nom semblant ne pas encore être revenue de son autre sujet. Aussi le clipitaine de Fort Moll, préconisant que la meilleure défense est l'attaque, charge certains d'entre nous de s'emparer du bélier et de la catapulte et de les détruire définitivement. Haut les coeurs cheers  Exclamation  C'est à notre portée malgré les quelques troupes ennemies encore présentes. D'autant que sunny  oblige, lesdites troupes restent à l'abri dans les crevasses. Sous le commandement du sargent-chef, nous courons sus à l'ennemi! Mais leurs archers nous tirent dessus et le sargent se prend une vilaine flèche qui le couche net. Pas de quoi apeurer mes compagnons qui arrivent au contact des morts-vivants et commencent les corps-à-corps. Moi, je décide de remplir mon rôle: médecin; et j'entreprends d'enlever cette flèche pour ensuite panser la blessure. Sauf que je provoque bien malgré moi la mort du sargent silent silent silent ! Ca a le don d'irriter un Nain de la garnison qui fait partie de la mission; il se détourne de l'objectif prioritaire pour venir me chercher des noises. Je n'en mène évidemment pas large affraid et fait demi-tour. Les archers ennemis en profitent et ce guerrier Nain se met à ressembler à un hérisson ( Suspect  mais j'ai pas trop envie de venir le soigner, je crois qu'il le prendrai mal Suspect ). Djo, le cuisinier hobbit, se retrouve subitement dans l'histoire et lui et sa commis essuient la colère du guerrier.
Bon, entre-temps, les machines de guerre sont prises mais s'avèrent très difficiles à déplacer, aussi vont-elles être mises en pièces sur place.
Enfin bref (comme dirait le Hobbit rabbit ) c'est une belle pagaille que de finir cette mission! Mais on la finit, et juste à temps; la Sans-Nom revient.
Nous retournons à l'abri du fort lol!  et après quelques soins à droite à gauche, tout le monde est sur pied, même le sargent et son comparse. L'ambiance se plombe Mad Mad  et ce n'est pas la cuisine complètement ratée de Djo qui va améliorer les choses Evil or Very Mad Evil or Very Mad . Heureusement, la garnison se remet du baume au coeur en chantant "Mon ancêtre Gurdil" Wink  et moi ça me convient: ce ne sont pas des Elfes Noirs qu'il y a dans la chanson! La nuit venue, les unités de zombies chargent toutes ensembles; nous les accueillons comme il se doit: à grands coups de marteaux et autres armes! Les Nazgueuls viennent nous embêter mais ce n'est pas si grave. Non, le plus grave, c'est que la Sans-Nom (qui survole le champ de bataille) utilise sa magie pour lever une tornade d'ossements affraid . Ce plan manque réussir; obligés de nous mettre à l'abri des échardes, nous abandonnons la défense des palissades en encaissant quelques blessures. Sauf... Exclamation  Sauf Djo qui, hors de l'effet de la tornade, parvient à monter au niveau de la méchante Evil or Very Mad  et lui envoie un éclair au caramel dans les dents What a Face . La Sans-nom n'a pas dû goûter cela de façon agréable tongue  car elle quitte aussi sec le combat. Les squelettes s'en retournent à sa suite et les zombies s'en retournent à la mort Rolling Eyes . Djo est évidemment le héros du jour (ou de la nuit) et le lendemain voit arriver les renforts menés par le prince Kopeck. Nous avons à déplorer la très triste fin du clipitaine qui a été déchiqueté par la tempête d'os.
Fort Moll est donc sauvé! Kirili et Durbil (de même que Morgul) sont anoblis dans la lignée de Tarbul, Kopeck prévoit déjà une autre petite fête pour nous féliciter, tout va bien...sauf que je sens planer une lourde menace Mad  au dessus de ma tête: je crois qu'il va falloir que je surveille un peu mes arrières à l'oasis. Quand à me rendre aux tours de Varpoil...c'est hors de question, principe de survie élémentaire lol! lol! . Enfin, pour l'heure je vais pouvoir goûter un repos (non éternel Wink ) bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 27 Fév 2016 - 9:17

Non Jerr Gourdal!
Zournéééééééee de M(hips)!! Dou est viju! K'l'on est piégés tous audan qu'n'est dans ce p(hic) de formol. A pu de pont. A tout plain d'moRRrrrrs dans les zouderrains. (hipss) A q'les Naze-Gueules vont nous (hic) Tuter l'zuns Apprrès l'zaut. Lavvvons bein tenté d'faiRRRe queq'zoch; savon ezzayé d'pacher bar dezzous. Qu'les jambons (hips), les gents biens, naaAAAAnn... les chombis nous zon sauté d'ssussssss [tein, j'en r'prent une (glou, glou, glou)]; dzusss qu'chou dit! Ekya un lijj qu'a fait des dénébrrr. Ka Cho et une capitale kon zété bein ammmogés(hips) et q'j'ai voulu les zegour(hic). Plut(burp) d'envoiguué d'champi qu'l'a mattagué. Reinnnn pu faire, t'entends, Rein! Klajanz quyest la Morgane de toi qu'a fait la lumièèèère za les za dédruits; et pis abrès Kapoutt la jill! a voulue la zoigner la pirole qu'elle a perdu un neuil; z'l'ai tuée; TTuééée denden? Pus berzonne y veut qu'j'le zoigne(sniff, hic). Berjonne! Ma garrière est vinie! Et qu'cha gondinue qu'les Gueules y zigoullent des nôts'. Chuis nulle en gombat, chuis nulle en zoins. Diens, y'a du vin d'lans les sacs de Jo, j'vais boire za me vera zoublier. Et hop une gorguée bour goûder; l'est bas mauvais(hips). Tiens, y'a du mongue gu'arrive, j'r'connais Nigolach. Et bein à la zandé des fudurs morts!
["Elimeth gagne un niveau!"]
Dein?! Y'a la gaize qu'l'y m'donne un niveau zublémendaire de MMéééédiogridé? Za ze vète! Allez, j'les vinis les zautres de vin(hips, burrrrp). Hi,hi,hi,hi, jui bombède, mais ja fallait le goût. Bon, bein dodo maind'nant. J'est gurieux, y'a blein de froumis qui m'courrent le corps...les froumis et les cicranes! Ah bein za-y-est, je dors. ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 12 Mar 2016 - 3:43

Mon cher journal.
Fort Moll est sauvé cheers! Bon, ce ne fut pas forcément facile à faire; d'autant que pour ma part j'ai grandement raté la scène où nous avons vaincu l'ennemi de façon nette. Eeeuuuhhhh, comment dire? J'ai mourue pale? Bon, le mieux c'est que je commence à raconter cette nuit de la victoire par le début tongue. Donc, je m'étais endormie, sans doute sous l'effet d'un épuisement dû à la journée difficile qui venait de s'achever Cool, mais pas longtemps; assez cependant pour avoir fait un cauchemar affraid  où j'avais trois jambes! Vous imaginez si ça avait été vrai?! Trois jambes Exclamation Exclamation  Donc je me suis réveillée pour voir que d'autres personnes nous avaient rejoints (Par où sont-ils venus?). Parmi elles, un Elfe d'une élégance rare qui a fait pleuvoir une chute de pierres sur l'ennemi drunken. Je ne savais pas que nous en étions capables bom. Puis il a créé un titan de pierre. Nous avons décidé de faire une sortie pour profiter de ces avantages. Une poutre a été posée en travers du trou du pont et Aust l'a franchie sans problème. C'est là que quelque chose a foiré Neutral ; j'ai voulu le suivre et mon pied a glissé. J'ai tenté de rétablir mon équilibre mais ai-je levé le mauvais bras? Je suis tombée dans le vide tête la première silent  affraid. Oh mes dieux, que c'est horrible de se voir tomber sur plusieurs dizaines de mètres Exclamation Exclamation Il y avait un familier champignon qui a courageusement sauté pour tenter de me sauver. Mais il a mal calculé son angle! Il est à trop de mètres de moi pour me rattraper Exclamation  NOUS ALLONS MOURIIIIIIIR Exclamation Exclamation Exclamation
Cela n'a pas manqué: après une violente douleur, j'ai repris la file d'attente pour mon paradis. Cette fois pas d'ange pour venir me dire de suite que l'on me rappelait. J'ai franchi la grille forgée et quelqu'un m'a en quelques mots expliqué ce que l'on pouvait faire ici. Je me suis essayée à un concours de sarcasmes Cool  et j'était bien partie pour faire un joli résultat lorsque...les nuages se sont dérobés sous mes pieds silent. Je me suis retrouvée allongée sur une espèce de lit de camp inconfortable avec en prime l'horrible sensation d'être consciente sans avoir la moindre force de bouger pale;
Affreux je vous dit! pale
La suite m'est quelque peu très confuse: il parait que la Sans-Nom s'est faite écraser et qu'elle en est très vexée? Alors ça Shocked!
Ensuite, nous sommes rentrés tous à Tarbul. Nous y avons appris que Gzor a perdu la guerre; parait qu'il lui a manqué une couronne, ballot Exclamation Enfin bon, cela va faire l'occasion de faire une fête pour à la fois notre victoire sur la Sans-Nom et la victoire des peuples libres. Very Happy Very Happy cheers cheers
Donc ces quelques jours, j'ai repris des forces, Kopeck s'est proposé d'offrir à chacun d'entre nous un cadeau personnalisé; j'ai choisi de faire enchanter le marteau qui m'avait été donné et j'ai décidé de le nommer K'hoeur K'hognhan. Au fait, je n'ai plus ma si belle arbalète Sad . Puis j'en ai profité pour
1 rembourser ma dette (un lingot de thitrhil y est passé).
2 faire quelques achats chez les demi-Elfes du rocher; potions de soins Smile , antidote et onguent de Niptuck,  et une armure de cuir enchantée:!: (les trois autres lingots).
3 préparer moi-même des potions de soins basiques (sur quatre il y en a une qui va être comique à utiliser; j'ai l'impression d'avoir fait une bourde Embarassed) et j'ai réussi à concocter une seringue dopante.
Ah, et j'ai aussi acheté une belle robe!
Donc la fête a lieu et je m'amuse Very Happy ; enfin jusqu'au moment où je décide de ne pas finir la nuit seule. C'est échec sur échec pale Embarassed pale Embarassed! Je fini la nuit seule. Sanglots et gémissements Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Mar 12 Avr 2016 - 21:26

Mon cher journal.
Ce matin, j'avais bon espoir que les ennuis étaient derrière moi Very Happy ; c'est pas pour dire mais mourir d'une telle chute que celle que j'ai faite...ben je ne recommencerai jamais si on me laisse le choix! Enfin bref, c'est le début d'une belle journée sunny et je me suis réveillée vers huit heures après un peu de repos bienvenu. Le temps de faire des ablutions et je suis allé prendre le petit-déjeuner avec les autres. Tiens, il y a un Gnome à la table!? Il a dû passer les derniers temps dans je ne sais quel bouge infâme Neutral parce qu'il est à peine vêtu; mais si Kopeck a jugé bon de le faire venir ici...
Bon, après avoir fini de manger, chacun et chacune a son petit quelque chose à faire et nous nous séparons. Pour ma part je décide de rester là à discuter du passé de Tarbul avec l'historienne elfe (ce qui ne me permet pas de comprendre quel était le plan de la Sans Nom). Et le déjeuner vient. Pendant celui-ci, Kopeck vient nous voir parce qu'il a un 'souci' pale aïe, ça sent de nouveaux ennuis pour nous ça! Et en effet, le souci du prince se nomme Carla Founi; la prêtresse de Slaanoush qui faisait partie du groupe il y a encore peu a entreprit de se faire une armée des Hommes du désert, les dressant pour l'instant les uns contre les autres. Kopeck nous demande de trouver une solution à cette crise qui menace l'oasis. Si nous ne pouvons pas ramener Carla au calme, il finira par être obligé de charger sa garde dragon de résoudre le cas; au mieux Carla risquerait d'être tuée, au pire ce serait un bain de sang avec de nombreuses victimes. Perspectives peu joyeuses Exclamation Donc, nous réunissons nos affaires et nous donnons rendez-vous dans une heure au campement des Humains. Mais entre deux-trois personnes qui furent en retard (et pas que de quelques minutes) et une tempête de sable qui s'est levée, partir dans l'immédiat s'est révélé impossible. Bon, finalement, accompagnés d'un guide nous nous sommes mis en route vers le couchant (pour l'heure) et vers le levant (pour la direction). Nous avons marché quelque temps et sommes arrivés en vue d'un point d'eau où se trouve un groupe d'hommes du désert. Mais c'est ce moment que choisit une hydre pour nous attaquer par derrière (la sale bête Evil or Very Mad ). Nous sommes quelques-uns à la charger et nous nous rendons compte qu'elle a une tête mutante sur les trois geek . Pourquoi suis-je seule contre elle? Et en plus son souffle fait mal! Ah, mais elle va me le payer! Bon, plus facile à dire qu'à faire tongue et l'hydre charge le groupe en me piétinant (de même que Didou et Djo). Par la suite, Zarma Morgane ayant quelque peu raté des sorts nous avons aussi à gérer des esprits du désert. Notre guide part chercher de l'aide auprès des hommes au point d'eau et je regarde la réaction de ceux-ci: ça va ils sont amicaux. Mais nous réussissons à tuer l'hydre et chasser les esprits par nous-même, à la grande surprise des autochtones. Ils nous invitent ensuite à venir nous reposer dans leur camp; c'est pas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Lun 5 Sep 2016 - 21:30

Mon cher journal.
Cela fait bien des jours que je ne t'avais pas écrit Neutral . La faute à une nouvelle blessure grave qui m'est arrivée dans notre recherche de Carla pale . Pour résumer, nous avions quittés de sympathiques Very Happy hommes du désert après une nuit reposante (voir combat contre l'hydre à trois têtes Evil or Very Mad ) et étions en route. Embusqués par de l'ennemi dans quelques ruines, nous avons bien résisté Smile malgré le fait que ce soit des troupe du dieu Khornetoh Evil or Very Mad Evil or Very Mad et avons ensuite pu explorer les lieux. Pour ma part j'ai trouvé quatre belles pièces d'or du premier âge sunny sunny sunny sunny !
Ensuite, trois hommes du désert nous ont trouvés; ils étaient épuisés et l'un d'eux gravement blessé. N'écoutant que mon professionnalisme (et mon bon I love you ) je me suis proposée à recoudre ses plaies...et pourquoi Aust me menace-t-il Question Donc nous apprenons qu'ils font partie d'un campement récemment attaqué par les hommes de Carla et qu'ils doivent encore être sur place. Nous nous portons au secours des malheureux sûrement prisonniers. En arrivant, nous nous rendons compte que nous sommes attendus Mad : les trois rescapés avaient été obligés de nous attirer dans ce piège. Le combat qui s'en est suivi a été épique une fois de plus Cool mais je n'en ai pas vu la fin car c'est là que j'ai été blessée et inconsciente. Parait qu'après cela, mes compagnons ont encore donné une raclée à d'autres khorneteux.
Enfin, j'étais à Tarbul lorsque j'ai repris connaissance Suspect et cette fois le calme semblait bien revenu. Mes compagnons sont partis vers le sud pour gérer le village de Braavos (ce dernier petit village où nous avons fait halte avant le désert des Plaintes...et où cela avait été mouvementé. Comme d'habitude! lol! ). Le temps que je reprenne des forces, presque une semaine est passée. Par la suite, j'ai vaqué à quelques petites affaires avant que Kopeck ne me demande d'aller à mon tour à Braavos parce qu'ils ont grand besoin d'un médecin là-bas. Travail de plusieurs mois rémunérés. Je n'ai évidemment pas refusé Very Happy .
Après un crochet par Boulgourville pour retrouver les autres (en plein dans un ensemble de problèmes...comme d'habitude. lol! ) nous avons pris le chemin du village. Il s'est mis à pleuvoir. Nous sommes entrés dans une petite forêt...et nous avons été arrêtés par un obstacle. Un arbre tombe derrière notre petit convoi. A un moment, le framboisoculteur flower Mégodas s'élance dans les arbres. J'entends un peu plus tard qu'il est aux prises (armées) avec quelqu'un. Le temps de m'y rendre avec Djo, Mégodas achève un combat contre des orques à la peau bizarre. Je dois mentionner ici que nous avons de nouveaux camarades dans le groupe, l'un d'eux, un ranger, avait entendu le combat avant moi vu qu'il était venu à l'aide de Mégodas entre temps et qu'il était maintenant blessé. Je l'ai soigné malgré le fait que quelqu'un lui ai dit que je risquais de l'achever. Pourquoi on met mes talents en doute à ce point Question
Bon, nous arrivons à Braavos. L'installation se passe plutôt bien. La nuit, des orques en maraude s'approchent du village. Ils s'en vont dès qu'ils sont vus. Le lendemain, la jeune soeur de Didou, fraîchement paladine de Braav elle aussi, nous demande de retrouver ces orques et d'évaluer la menace. Nous sommes plusieurs à nous mettre en route. En chemin, nous trouvons le lieu où ils ont campé cette nuit, il y a des restes humains dans le feu pale . Plus loin dans les collines, c'est un vieil homme pendu pale . Nous finissons par trouver leur camp principal. Les orques sont frustres même pour cette race sauvage; frustres mais dangereux! Quatre prisonniers sont dans le camp et quelqu'un nous a vu venir. Un Orque un peu plus intelligent vient négocier avec nous et Mégodas échange la liberté des quatre hommes contre deux-cents pièces d'or. Accord conclu et nous rentrons à Braavos avec nos sauvés. Une attaque va avoir lieu, le temps d'élaborer la stratégie. Il est temps que je songe à trouver un local, je devine qu'un hôpital va être utile au village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boblip Terrouge
Fanatique Gob
Fanatique Gob
avatar

Age : 45
Localisation : quelque part dans la Grande Terre
Date d'inscription : 07/06/2010
Nombre de messages : 307

MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   Sam 17 Sep 2016 - 3:05

Mon cher journal.
Aria, la soeur de Didou (et actuellement régente de Braavos Very Happy ) a mis au point un plan machiavélique (tiens je sors de ces mots, moi; je me demandes où je vais les chercher study ). Avec un (petit) groupe de ses miliciens, elle va titiller les Orques alien dans l'objectif de les faire se déplacer près de notre village; au niveau de ruines entourée de quelques bosquets. Tandis qu'une troupe plus conséquente et mieux armée est prête à agir le moment venu (vous voyez le côté rusé de l'affaire? pirat ). J'étais présente en embuscade et ai pu assister à un curieux combat; semble-t-il provoqué par le fait qu'il y ai eu une malencontreuse chute Neutral . Contrairement au plan initial qui était que les 'inconscients' se réfugient entre les ruines pour être à l'abri, ils se sont retrouvés au corps à corps en dehors. Mais bon, nous avons finalement pu poursuivre le plan et la terreur des peaux-vertes alien lorsqu'un tir de canon a fauché plusieurs d'entre eux a été une bonne satisfaction de notre attente. En bref, il ne nous a pas fallu longtemps avant de les mettre en déroute, amoindrissant considérablement leur menace pour un bon bout de temps. Grande victoire!! cheers cheers Exclamation D'autant que j'y gagne un niveau.
Ce soir c'est fête à Braavos, même si Aria ne reste pas jusqu'au bout. A la réflexion, c'est mieux ainsi. Parce-que, mon cher journal, il s'est passé certaines choses... et comme il semble le lendemain que je suis la seule à m'en souvenir Laughing , je me fais un plaisir de garder cela pour moi. Toujours est-il qu'il y a eu des brûlures violettes à soigner. Au passage, une petite dédicace à Kasto Ramass Wink il m'est très sympathique.
Autre chose, il semble, vu l'efficacité hier, qu'un canon serait le bienvenu pour défendre Braavos. Justement, il y a de cela plus d'un an, il existait un avant-poste qui dépendait du village; un avant-poste armé entre autres d'un canon Exclamation Mais suite à une attaque très violente, cet avant-poste a été abandonné. Une mission est décidée afin d'aller y voir ce qui peut être récupéré. Mais moi, mon travail va me faire rester au village pour monter l'hôpital. Au passage, j'ai rencontré une jeune médecin qui va faire une excellente assistante, Dolly Prane qu'elle s'appelle Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon journal de campagne...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon journal de campagne...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Repository de Lilian
» [Campagne Saga]Votre journal de Campagne
» [Campagne D&D3.5 / Krugger] Journal D'Ida - Livre I
» [Campagne D&D3.5 / Krugger] Journal D'Ida - Livre II
» Journal Régional

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fief du Dragon Diplomate :: L'antre de la Bête - La vie de l'asso :: Jeux de rôle-
Sauter vers: